© 2014 par Bachata Del Sol. Créé avec Wix.com

Histoire de la Bachata : La musique

La Bachata est avant tout un style musical, née en République Dominicaine au tout début des années 60, elle tire ses textes de la misère sociale de l’époque, avec comme toile de fond, un romantisme écorché pour décrire les découragements rencontrés avec la femme dans des contextes sociaux et économiques compliqués.

Décriée et rejetée par les classes hautes, elle n’était appréciée que par la classe pauvre de la communauté, ce qui définit la Bachata comme une musique mineure, vulgaire, à écouter en buvant…

Bien que la Bachata perça dans quelques pays où l’on n’avait jamais entendu de son dominicain auparavant, elle continua à être boycottée par les disquaires de la République Dominicaine, ces derniers ayant la majorité de leurs clients dans les classes riches. Ce n’est que dans la fin des années 80, grâce au succès d’un chanteur local, Jean Luis Guerra, et de son album « Bachata Rosa », que le genre explosa, non seulement en République Dominicaine, mais aussi à l’international, ayant des répercussions impressionnantes dans des pays aux cultures différentes tel que l’Amérique du Sud, les Etats-Unis, ou encore l’Europe.

La Bachata a toujours su évoluer avec son temps, le rythme et les mélodies s’enrichissant au fil des années, abandonnant les paroles dures du contexte de l’époque, pour des paroles plus romantiques,  sensuelles et passionnées, citant souvent des histoires d’infidélités, de ruptures ou d’amours. 

Histoire de la Bachata : La danse

La Bachata Moderne :

C’est le style le plus dansé en soirée, il s’agit de pas simple, près du sol, chassés ou croisés, en incluant des enchainements de figures provenant de la Salsa, des jeux de bras et de corps à corps, avec des mouvements simples sans amplitudes exagérées, mais toujours liés entre eux et avec la musique (toujours sur 8 temps).  

La Bachata Sensuelle :

Beaucoup dansé en Espagne, ce style est en passe de devenir le plus répandu d’ici 3 à 5 ans. Il est comme son nom l’indique, plus sensuel, les danseurs sont très rapprochés et la connexion est primordiale, basé sur des ondulations et isolations corporelles (chaque partie du corps bouge indépendamment des autres), ainsi que des déplacements avec des jeux de mouvements prononcés entre les partenaires (Vague, pointé, tombé, déhanché,…). Elle se danse sur le ressenti de la musique, en jouant sur la musicalité et avec les différents changements de rythmes.

 

La Bachata Traditionnelle dite « Dominicaine » :

Ce style qui est l’authentique Bachata est surtout dansé en République Dominicaine, mais commence à faire son apparition en Europe. Ce style impressionne par la synchronisation et la complicité du couple, la connexion, se faisant essentiellement  avec les bras et le cadre, se veut plus complexe et précise. Composée d’une gestuelle variée, mais pas exagérée, d’un travail de jambes et de pieds subtil et attractif, ainsi qu’un déhanché souple et constant pour la cavalière et léger pour le cavalier, tout cela synchronisé avec les fluctuations musicales